• Secrets de tournage

    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Winx Club : le secret du royaume perdu " et de son tournage !

    Adapté d'une série télévisée

    Nées en 2004, les Winx ont déferlé sur 130 pays et sont devenues un phénomène mondial. Le point de départ repose sur l'idée que chaque enfant a en lui "quelque chose de spécial et de magique" qui le rend unique et lui donne la force de chercher et de construire sa propre identité, une personnalité qui lui permette d'affronter l'adversité. Tout a commencé avec Winx Club, une série télévisée italienne en trois saisons et 78 épisodes de 22 minutes créée par Iginio Straffi, diffusée sur en Italie du 28 janvier 2004 au 30 mars 2007. En France, on a découvert les Winx le 11 février 2004 sur France 3.

    Dans la continuité de la série

    Le film s'inscrit dans la continuité directe des épisodes diffusés à la télévision, sans pour autant en être dépendant. Iginio Straffi explique : "Le sujet du film raconte une histoire qui révèle certains des mystères non résolus des trois saisons de la série, mais constitue aussi un sujet universel : la quête de nous-mêmes et de nos origines, et l'acquisition de la maturité lors du passage de l'adolescence à l'âge adulte. C'est donc une histoire qui peut aussi attirer les gens qui n'ont jamais vu un épisode de la série.

    Le Disney italien

    C'est le studio Rainbow CGI qui a réalisé Winx Club. La société, créée en mars 2006 à Rome sur une idée d'Iginio Straffi, le fondateur de Rainbow et créateur des Winx, est surnommée "le Disney italien".

    Un tournage marathon

    La première réunion de production s'est déroulée en novembre 2005, mais il aura fallu trois ans pour écrire le scénario de la première idée aux ultimes changements, et deux ans de tournage. 4000 dessins préparatoires ont été réalisés, avant la production finale en 3D des 50 scènes et des 200 modèles, y compris les différentes transformations que subissent les 170 personnages au cours du film. En tout, près de 400 animateurs, coloristes, programmeurs, artistes et techniciens ont travaillé pour Rainbow CGI. Chaque jour, chacun des animateurs parvenait à créer entre 0,2 et 2 secondes de film. Les principaux logiciels utilisés ont été Maya 3D, puis Lightwave et des dizaines d'autres encore pour le montage, l'ajustement photo, le compositing et autres.

    Des chiffres étourdissants

    Le film a été extraordinairement complexe, étant donné le grand nombre de personnages principaux – il y a tout de même 6 héroïnes ! Chaque Winx comptait en plus différentes tenues : environ 7 pour chacune, ce qui représente donc un total de plus de 42 modèles en tout. Il y a à peu près 170 personnages dans des vêtements et des coiffures différents, chacun apparaissant au moins 2 fois. En tout, il y a approximativement 125 000 images finales dans le film, et plus de 5 millions de plans!

    Une animation complexe

    Une autre difficulté a consisté à donner de la profondeur et de la mobilité à un modèle en 3D issu d'un dessin 2D. Pour y remédier, plusieurs groupes de discussion spécialisés ont été créés afin de s'assurer que les fans retrouveraient bien sur le grand écran leurs héroïnes conformes à leur représentation en 2D.

    Toute la magie de la musique

    Natalie Imbruglia, star de la chanson internationalement célèbre, interprète la chanson principale du film. All the magic a été écrite spécialement pour l'occasion. L'artiste australienne confie : "J'étais ravie d'accepter la proposition d'Iginio Straffi d'écrire et interpréter la chanson principale du film. J'apprécie beaucoup le message positif que véhiculent les Winx, et j'étais très excitée à l'idée de faire partie de ce beau projet. J'ai voulu que cette chanson fasse honneur à l'amitié, à la magie et à l'aventure qui font la richesse de cet univers."

    Un phénomène marketing

    Les Winx constituent aussi un phénomène en termes de merchandising : avec 600 licenciés dans le monde, le chiffre d'affaires des produits dérivés s'élève à plus de 1,5 milliard d'euros. Aujourd'hui, les poupées Winx sont l'un des produits les plus vendus en Italie. Le succès des poupées mode s'accompagne de celui de la ligne de vêtements. Il y a aussi les véritables collections de mode et les multiples accessoires siglés Winx, étuis pour téléphones portables, décos et pins pour sacs à main, pendentifs et bijoux. Sans oublier les produits high-tech, allant des caméras numériques aux téléphones portables, des clés USB aux sèche-cheveux, des organiseurs aux brosses à dents électriques...


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :